Juriste spécialisée sur la problématique des discriminations, j’ai 49 ans et j’habite le 1er arrondissement depuis 25 ans. Je suis née en Algérie. Militante féministe et antiraciste, je mène depuis longtemps un double combat pour l’universelle dignité des femmes et contre les inégalités sociales, culturelles. Je suis à la fois attachée à la laïcité et au respect de la diversité, richesse de nos sociétés contemporaines.

Coprésidente du GRAM (Groupe de réflexion et d’actions métropolitaines) fondé par Nathalie Perrin-Gilbert, je conçois mon engagement dans Lyon en Commun comme le prolongement de mes combats antérieurs. Des combats intrinsèquement de gauche pour contribuer à faire de Lyon une ville de solidarité, de développement humaniste et écologique ; pour que notre ville s’affranchisse de la loi de la marchandisation de ses biens communs.

À l’évidence, cela passera par une rupture radicale avec les politiques néo-libérales en œuvre depuis trop longtemps. Nous ne pouvons plus attendre, le destin des générations futures est entre nos mains.