Une nouvelle couleur est née : le vert Part-Dieu

On connaissait le vert jardin, le vert émeraude, le vert bouteille qui est encore meilleur avec du rouge dedans, mais une nouvelle couleur est née pendant la campagne électorale : le vert Part-Dieu.

Cette couleur est la synthèse du vert élu et du vert candidat dont la couleur est également évolutive

 

Le vert candidat parle de transformer « en forêt urbaine » le projet d’ouverture de la rue Bouchut « , ce qui n’est pas très clair, puis dans un autre texte,  il propose « une forêt urbaine de 10 000 m2  sur la rue Bouchut actuelle »

Le vert élu lui vote pour la rue Bouchut prolongée car il y a deux pistes cyclables de chaque côté

Le vert candidat propose de « débitumer pour limiter les îlots de chaleur ». Le vert candidat propose d’arrêter la construction de tours, et de mettre 30 % de bureaux en moins

Bref le vert candidat reprend, et il faut s’en réjouir,  les propositions du collectif Part-Dieu.

Mais le vert élu vote pour le projet Part-Dieu qui implique la percée de la Rue Bouchut  et la suppression de l’espace vert devant France 3, les constructions de hauteur 55 m (au PLUH) sur l’espace Cuirassiers, une densification de bureaux, le maintien des dalles et du bitume et la construction de nouvelles tours.

Le vert élu vote pour le PLUH qui supprime deux espaces verts à la Part-dieu qui ne prévoit aucun service public et qui double la surface de bureaux.

 

 En réalité le vert Part-Dieu est un vert un peu caméléon -ici on dirait un vert caméLyonCollomb- Il s’adapte à la situation : il prend la couleur du vert élu, sorte de vert pâlichon green washing-  qui vote les projets Collomb quand il est en situation de responsabilité dans l’exécutif avec Gégé (pendant 18 ans !)

 Et il reprend une couleur verte contestataire quand il est candidat et qu’il découvre la question de la Part-Dieu.

 C’est dommage que le vert élu soit si différent du vert candidat, car le vert élu aurait pu bien plus tôt donc s’opposer au projet Collomb sur la Part-Dieu au lieu de le voter… !

 

Du coup on se demande qui croire : le vert élu ou le vert candidat futur élu ? Et quelle est la vraie couleur du vert ?  C’est pourquoi le « Vert-part-dieu » convient bien pour définir cette couleur un peu oxymore politique.

 Et, comme nous ne sommes pas des croyants qui s’émerveillent devant des promesses vertes (en plus c’est la couleur de l’espérance),  on est parfois rouge de colère devant une telle faiblesse politique des verts élus avec Collomb et un peu vert de rage quand les verts candidats proposent  sans vergogne ce que les verts élus n’ont jamais voté !!!

Et comme nous sommes pour la transparence, nous demandons des comptes aux élu·es sur leurs votes pendant leur mandat. Et nous constatons que seules à gauche Nathalie Perrin-Gilbert et Corinne Iehl ont voté contre le plan Part-Dieu et n’ont pas voté le PLU ! Tous les autres ont voté pour… !

 

En votant pour Lyon en commun et Nathalie Perrin-Gilbert, nous votons pour des gens qui ont le même discours de gauche quand ils ou elles  sont élu·es et quand ils ou elles sont candidat·es.

Gilbert DUMAS

 Candidat Lyon en commun sur la circonscription Nord

et candidat sur la liste Lyon en commun du  3è menée par Nicolas PLANCHON