Sanctuarisons les espaces pétions !

Il est temps de sanctuariser les espaces piétons.

 

Nous sommes tous et toutes piétons ou piétonnes.

A Lyon en commun nous souhaitons mettre les piéton-nes et la marche au cœur de notre politique d'aménagement de la ville, de déplacement et de santé.

Il est temps de repenser les espaces publics pour faciliter les déplacements à pied et en particulier pour les plus vulnérables. Certains âges de la vie (3e âge, enfance), certains moments de la journée (nuit, heures de pointe), certains espaces (avenue, trottoirs étroits, zone de travaux) sont des obstacles aux déplacements simples et en toute sérénité dans la ville.

Il est temps de sanctuariser les espaces piétons.

La marche est le plus efficace moyen de se déplacer en centre ville ou en cœur de quartier. Elle facilite les liaisons interquartiers, elle est bénéfique à la santé et permet la rencontre et la présence de toutes et tous dans l'espace public. Elle conditionne le maintien de commerces de proximité et nous permet de nous approprier nos rues, nos quartiers.

A Lyon en commun nous mettrons en place une nouvelle approche du piéton dans la ville en lien avec les habitants et habitantes mais aussi avec les associations actives sur ce sujet.

 

Nous agirons pour :

  • Piétonniser certaines rues dans chaque arrondissement et pas uniquement en presqu'ile,
  • Empêcher la circulation automobile aux abords des écoles, par la piétonisation quand cela est possible ou par l'interdiction aux heures de sorties.
  • Redistribuer l'espace public au profit des piétons en agrandissant les trottoirs, créant des placettes
  • Réglementer l'emprise des trottinettes en libre-service. A l'image de l'initiative villeurbannaise, nous interdirons le stationnement des trottinettes électriques en libre-service dans l'espace public
  • Développer les trottoirs traversant afin d'inverser l'approche actuelle de l'aménagement de la ville. Ce n'est plus le ruban d'asphalte qui est continue mais le trottoir. Le piéton n'a plus à descendre sur la voirie pour traverser mais à l'automobiliste de changer légèrement de niveau avant d'entrer en cœur de quartier
  • Réimplanter des bancs, des assis-debout dans les rues
  • Réduire ou aligner le mobilier urbain source d'inconfort dans les cheminements.
  • Faire de la zone 30 la règle et la circulation à 50km/h l'exception
  • Développer les zones de rencontre
  • Placer les déplacements à pied au centre de chaque projet d'aménagement urbain.

-         

Notre programme décline d'autres propositions favorables au déplacement à pied :

  • Favoriser l'usage du vélo en le replaçant sur la voirie et les pistes cyclables
  • Transformer le périphérique en boulevard urbain et ainsi relier les communes limitrophes facilement, sans ruptures.
  • Développer les transports en commun, complémentaires de la marche, et aller progressivement vers leur gratuité
  • Mailler notre ville d'îlots de fraîcheur
  • Augmenter la présence de policiers et policières de proximité
  • Lutter efficacement contre toutes les formes de pollutions. Pollution de l'air mais aussi pollution visuelle et publicitaire.