Préférer l'humanisme lyonnais aux classements internationaux : Nos propositions pour le 7e arrondissement

1. Créer des indicateurs de bien-être et de développement humain sur l'arrondissement, factuels et compréhensibles par tous les citoyens (ex : nombre de places en crèches par habitant sur l'arrondissement). Ces indicateurs seraient le fruit d'un travail de concertation préalable avec les habitants du 7e.

2. Créer de nouvelles crèches sur l'arrondissement de toute urgence, sachant que le taux d'admission en commission crèches est actuellement le plus faible des 9 arrondissements de Lyon (25% contre 35% à l'échelle de la ville).

3. Implanter un établissement public médicalisé pour personnes âgées dépendantes afin de permettre aux familles de bénéficier d'un service à un coût accessible, face à un secteur privé bien souvent inabordable (4 EHPAD municipaux seulement sur Lyon, aucun dans le 7e).

4. Offrir un accès à l'eau et à l'hygiène aux personnes sans-abri, en expérimentant la mise à disposition de créneaux sociaux dans des vestiaires d'équipements sportifs, en lien avec des associations d'insertion et d'action sociale pour accompagner les personnes en difficulté.

« A l'échelle de la ville, Lyon en commun propose de valoriser l'école publique avec des activités périscolaires gratuites et une cuisine en régie publique pour tendre progressivement vers 100% de produits biologiques »

5. Développer de l'hébergement d'urgence temporaire avec la mise à disposition de locaux publics vacants (en suivant l'exemple du Lab zéro à Marseille), dans un arrondissement qui compte de nombreuses friches. La métropole de Lyon a alloué plusieurs centaines de milliers d'euros à la surveillance vidéo des locaux vacants qui pourront financer ces mesures d'urgence sociale.

6. Créer un complexe sportif supplémentaire sur l'arrondissement pour les clubs sportifs et les scolaires, dans une ville qui avoue être largement saturée sur ses infrastructures sportives.

7. Favoriser l'organisation d'activités sociales et culturelles, à travers la gratuité des salles d'arrondissement (déjà pratiquée dans le 1er arrondissement) à destination des associations comme des acteurs culturels.

8. Créer un partenariat avec les associations étudiantes de la « maison des étudiants » (située rue Jaboulay) pour soutenir les initiatives d'intérêt local autour de l'action sociale, de l'écologie ou de l'engagement citoyen.