Monplaisir : Vernissage de l'exposition A contre sens

Ah la culture... elle existe sous tant de formes diverses et variées. Architecture, peinture, tableau, photographie, sculpture, etc., tout ceci faisait partie de l'exposition collective présentée à la MJC de Monplaisir mardi 4 février au soir, en partenariat avec celle des Rancy. Un second vernissage aura lieu le jeudi 6 février à la MJC des Rancy. En plus de la présence des artistes, nous avions la participation des "Guily", troupe de théâtre d'improvisation, et de "Cuisine créative", mêlant gastronomie et art. 

 

En arrivant dans la passerelle à l'étage, nous avons été accueillis par le personnel de la MJC, puis nous avons flâné entre les divers objets exposés, pu prendre des photos, parler à des artistes de leurs œuvres, leurs méthodes de créations, et parfois même des études qu'ils ont pu effectuer pour acquérir des techniques, comme par exemple l'école Emile Cohl, pour l'un des sculpteurs, qui est aussi peintre à ses heures perdues.

 

Côté buffet, le grand jeu était sorti : la cuisinière Ghania ainsi que son équipe nous ont régalés d'une cuisine végétarienne au ton décalé (cakes au fromage de chèvre sur une toile de peintre, un "tiroir garni" de Durum, un centre de soins capillaires fait de bonbons, des déguisements à ne pas en finir...).

 

L'animation de la soirée était notamment assurée par la troupe d'improvisation "Guily". Les comédiens sont intervenus tout au long, de façon décalée. Le jeune Kévin par exemple, s'est déguisé en diva et a accroché du linge, prétextant participer au vernissage, entouré de faux journalistes. Cette troupe est basée dans le 8ème arrondissement et se produit régulièrement dans les différents quartiers, dans l'espoir d'amener un public plus large. Pour le mois de février, il sera possible d'assister à leurs spectacles le Mercredi 19 à la "Boîte à Gants", et le 22 à la "Salle Genton".

 

Les expositions sont organisées une année à l'avance, plus précisément au mois de juin. Chaque année en moyenne, il s'en tient 6 à 7 individuelles, et une collective comme celle-ci. L'exposition est encore visible, et vous pourrez flâner comme vous le souhaitez dans la passerelle.