Lyon 8 : Hangar du premier film

Il s’agit non seulement du lieu de naissance du cinéma, mais également du démarrage d’une réussite industrielle et humaine.

 

En 1882, Antoine Lumière fonde dans le quartier Monplaisir, une petite usine artisanale, puis la société Antoine Lumière et ses fils pour produire entre les années 1890 et les années 1950, les « étiquettes bleues », plaques photographiques instantanées inventées par lui et ses fils, à base de plaques sèches rapides et faciles à développer, au gélatino-bromure d'argent, précurseurs de la pellicule photographique, à l'origine du succès mondial de l'industrie Lumière.

 

En 1895, Auguste et Louis Lumière, développent un système ingénieux plus performant et concurrent au Kinétoscope de Thomas Edison, le Cinématographe, qui permet notamment la projection sur grand écran devant un public assemblé.

 

La première présentation publique de ce procédé est organisée le 28 décembre 1895, au Salon indien du Grand Café à Paris. Le Cinématographe Lumière détrône ainsi le Kinétoscope et rend caduc le Théâtre optique. Louis Lumière produit des milliers de films tournés dans le monde entier, avant que Léon Gaumont et surtout Charles Pathé ne créent l'industrie cinématographique française, plus puissante encore que l'industrie du cinéma américain.

 

La direction de l'industrie familiale est progressivement confiée à Henri Lumière (fils d'Auguste Lumière), alors que les frères Lumière se consacrent à la recherche scientifique et aux inventions novatrices prolifiques en déposant plus de 240 brevets, essentiellement dans le domaine de la photographie. La production de l´industrie « Lumière et fils » est d'environ 70000 plaques journalières de divers formats.

 

Des avancées sociales

Au sein de l’usine Lumière (sous l’impulsion d’Antoine), seront organisés des services médicaux pour les ouvriers, une assistance aux femmes enceintes et aux mères, un système de cotisation pour la retraite des employés. Le succès mondial de l’Étiquette bleue ne se démentira pas durant un demi-siècle.

 

Notre patrimoine

Le 1er décor de l’histoire du cinéma a failli être rasé tout comme l’usine des frères Lumières. Mais c’était sans compter sur des passionnés de cinéma qui se sont battus pour la préservation de ce vestige de l'histoire du cinéma.

Grâce à cette mobilisation citoyenne, nous pouvons visiter le premier décor du cinéma, devenu salle de cinéma, rue du premier film.

 

Nos engagements :

  • Nous encouragerons et soutiendrons l’artisanat local et les commerces de proximité
  • Nous créerons une pépinière d’artistes, d’artisans et d’associatifs dans les quartiers populaires du 8e
  • Nous permettrons un égal accès pour tous les habitants aux œuvres culturelles
  • Nous proposerons « Lumière hors les murs », le 7ème art dans tout le 8e.