Guillotière - Jean Macé (7e) : Nos propositions pour le quartier

1. Nous faciliterons l'accès à la propriété pour les ménages les plus modestes grâce à une politique active d'achats de terrains ou d'immeubles par la collectivité, via un office foncier solidaire chargé de réguler le prix des opérations, de manière à lutter contre la spéculation en proposant des biens immobiliers à un coût raisonné.

2. Nous protégerons les locataires par l'encadrement des loyers, comme le permet la loi ALUR sur les secteurs en tension (voir les exemples de Paris et de Berlin). Cette mesure est d'autant plus importante sur notre arrondissement où les étudiants peinent à se loger à des prix accessibles.

3. Nous doublerons la production de logements sociaux (de 4000 à 8000 par an sur la métropole) pour viser le seuil des 30% de logements sociaux sur l'agglomération d'ici 2030. Les secteurs en tension, comme le 7e nord, seront privilégiés. L'accent sera mis sur le logement social étudiant, particulièrement déficitaire à Lyon.

« Les prix de l'immobilier se sont envolés de +65% en 10 ans sur le quartier de la Guillotière »

4. La taxation des logements vacants et des logements meublés touristiques (airbnb) sera renforcée pour éviter la spéculation immobilière dans un contexte local de pénurie de logements pour les Lyonnais. Un travail renforcé de détection des logements insalubres sera mené pour lutter contre les marchands de sommeil.

5. Un moratoire citoyen sera proposé sur le secteur de Mazagran (la « diagonale » Mazagran) afin de réfléchir à un projet urbain respectueux du patrimoine du quartier, qui tienne compte du maintien de l'activité en proximité ainsi que des enjeux de mixité sociale.

6. La piétonnisation de la partie nord de la rue de Marseille, autour du tram T1, sera étudiée et soumise au débat pour favoriser un espace central de vie et de convivialité, en lien étroit avec une réflexion autour de la Place Gabriel Péri qui connaît des problèmes de salubrité et de tranquillité publique.