Contre les violences faites aux femmes

L’ampleur des violences commises par les hommes sur les femmes doit cesser d’être ignorée. En effet, ce phénomène de société doit trouver de toute urgence une réponse à la hauteur de sa gravité : tous les deux jours en moyenne, une femme meurt sous les coups de son compagnon ou ex compagnon (en 2019, 149 femmes féminicides en France), 225 000 femmes âgées de 18 à 75 ans sont victimes de violences conjugales (physiques et/ou sexuelles) chaque année,  16 % des femmes ont subi un viol, une tentative de viol ou une agression sexuelle au moins une fois dans leur vie, dans plus de 60% des cas quand elles étaient mineures……

La parole des victimes doit être entendue et crue. Il faut en finir avec l’impunité des agresseurs. La solidarité avec les victimes doit être renforcée, des mesures réellement appliquées, des moyens (humains, financiers…) octroyés pour que cela change vraiment.

Des actions de prévention dans les établissements scolaires doivent être renforcées pour travailler sur les stéréotypes de genre et l’égalité femme/homme. Des avancées ont eu lieu dans la lutte contre ces violences depuis juillet 2010, une loi existe et permet par exemple la mise en place d'une ordonnance de protection pour les victimes. Mais beaucoup reste à faire, les moyens financiers manquent, tant pour la prévention que pour la formation de tous les professionnel-le-s concerné-e-s que ce soit au niveau de l’éducation, des services sociaux, des services de santé, de la police, de la justice, des services municipaux…), mais aussi pour la mise à l’abri et l’hébergement des femmes qui quittent leur foyer.

Un accueil des femmes victimes de violences à la hauteur des besoins. Aujourd’hui, la Ville de Lyon, en partenariat avec l’association VIFFIL SOS-femmes (Violences Intra-Familiales Femmes Informations Libertés), organise des entretiens gratuits confidentiels et anonymes en mairies d’arrondissement.

Si ces accueils de quartier, par leur proximité, sont un point positif, on constate que localement c’est le secteur associatif qui, très majoritairement, prend en charge l’accueil des femmes victimes de violences et de de leurs enfants. En terme d’hébergement, le problème reste entier. Très peu de lieux d’accueil existent sur Lyon. Actuellement la Ville de Lyon par l’intermédiaire du MAS propose d’accueillir les femmes dans 3 appartements, autant dire une goutte d’eau pour couvrir les besoins qui sont immenses

Il est impératif que dans tous les arrondissements lyonnais une étude de besoin soit menée.

Pour y répondre, nous nous engageons à réserver un nombre conséquent d’appartements d’accueil pour les femmes victimes de violences et leurs enfants au sein d’un parc municipal de logements d’urgence que nous mettrons en place. Cette possibilité d’accueil leur permettra d’entamer une véritable démarche d’indépendance vis à vis de leur conjoint.

 

Violences femmes info numéro d’urgence : 3919